Franquemont

Précédente Accueil Suivante

 

 


La Baronnie de FRANQUEMONT
 

 


Aperçu de l'histoire de la famille de Gilley :

Installée à Salins, au moins depuis le XVe siècle, la branche aînée des Gilley y acquiert une position sociale éminente et fait fortune grâce à la gestion de charges municipales et à l’exploitation des salines de la ville.
 


Jean II de Gilley, après avoir été orfèvre, commence par acquérir la charge de notaire juré de la Cour archiépiscopale de Besançon à Salins dans les années 1465/70. Le 18 avril 1493, Jean II est signalé comme échevin de la ville.
Sûrement en récompense de ses services, Jean II est anobli par l’empereur Maximilien Ier en janvier 1494 (anoblissement confirmé en juin 1501 par l’archiduc Philippe le Beau).
Son petit-fils Nicolas de Gilley sert d’abord parmi la noblesse du bailliage d’Aval. Son entrée au service de Marguerite d’Autriche en tant qu’écuyer et échanson permet à Nicolas de Gilley d’accéder à l’entourage impérial, devenant chevalier et Gentilhomme de la Maison de l’Empereur en avril 1536.
Puis, dès 1537, il remplit plusieurs missions d’ambassadeur pour le compte de l’empereur Charles Quint
Nicolas de Gilley acquiert la seigneurie de Franquemont en avril 1537 pour 900 écus d’or . Celle-ci est érigée en baronnie souveraine d’Empire le 12 novembre 1538 et la famille de Gilley est indéfectiblement liée à cette qualité. À partir de ce moment, Nicolas de Gilley agit souverainement dans sa baronnie, en s’attribuant le droit régalien de battre monnaie à son nom.

Il se mit aussitôt à fabriquer des copies des monnaies de contrées avoisinantes...Ses monnaies, généralement de bas aloi, ont vite été décriées, mais elles ont généralement réussi à circuler dans la masse de monnaies comtoises (Dole et Besançon)

 
 

 

Note sur une monnaie non retrouvée frappée à Franquemont :

Grâce à un bloc de bois gravé destiné à l’impression des effigies monétaires, un thaler, le seul connu de Nicolas de Gilley, a été identifié en Pologne dans les années 1960 (voir catalogue ci-dessous)

 



Thaler de Franquemont
 

Avers : Buste de Nicolas de Gilley
(Aigle Impérial) N.GILLEI.BARO.NVMIS.MA
Revers : croix ornée cantonnée de quatre blasons, les armes de Gilley en cœur
(croissant, Aigle Impérial fleur) MEMINISSE.IVVABIT.

 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ :
Inconnu
PA :
Inconnu

JdM :
Inconnu

FR :
6-a-1



Sol (imitation d'une monnaie de Genève)
 

Avers : Ecu coupé avec les armes de Franquemont
+N.GILLEY.B.NVMISMA
Revers : Croix
+.NIL.VLTRA.ARAS.1555.(globe).

 

 

Il existe un exemplaire de 1553, mais sans certitude absolue sur la date, les chiffres n'étant pas entièrement lisibles, la forme des deux derniers chiffre permet de l'affirmer d'après les auteurs l'ayant décrit

 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ :
Inconnu
PA :
Inconnu

JdM :
160 & 161

FR :
5a-a1-b

 



Liard (imitation d'une monnaie de Soleure)
 


Avers : Ecu coupé, portant les armes de Gilley, surmonté d'un aigle, annelets en accostement
H:VON:GILL:FREI
Revers : Croix échancrée
... :N:MEL:LOB:1554


 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ :
Planche XV, fig 4
PA :
5431 & 5432

JdM :
160 & 161

FR :
4-a-b-c





Cliquez sur la photo pour voir tous les
liards connus

 



Liard (imitation d'une monnaie de France)
 


Avers : Grand F couronné
+:N:GILLEY:B:NVMISMA:
Revers : Croix
+NIL:VLTRA:ARAS:1553

 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ :
Planche XV, fig 3
PA :
5430

JdM :
160 & 161

FR :
3-a-b--c-d-e-f-g




Cliquez sur la photo pour voir tous les
liards connus
 


Blanc ou demi-carolus (imitation des blancs de Besançon)
 


Avers : Buste lauré à gauche
+N.GILLEY.B.NVMISMA
Revers : Ecu de Gilley posé sur une croix
NIL    VLTRA     ARAS    1553
(il existe des variantes)

 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ :
Planche XV, fig 1
PA :
5428 & 5428 bis

JdM :
160 & 161

FR :
1-a-b-c


Cliquez sur la photo pour voir tous les
blancs connus

 


Liard (imitation du liard de Dole)
 


Avers : Ecu couronné de Gilley
+N.GILLEY.BAR.NOM
Revers : Croix
NIL.VLTRA.ARAS.1553
(il existe des variantes)

Nota : légende de l'avers corrigée suite à l'apparition d'un exemplaire bien lisible
Ancienne légende donnée par les auteurs du XIXème (variante existante ?) :
+N.GILLEY.B.NVMISMA
(le dessin n'a pas été corrigé)
 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ :
Planche XV, fig 2
PA :
5429
JdM :
163
FR :
2-a-b


Cliquez sur la photo pour voir tous les
liards connus


NOUVEAUTÉ, (novembre 2015) :

Une nouvelle parution sur l'atelier de Franquemont : L'ouvrage de référence, sur la baronnie de Franquemont était jusqu'à présent celui d'Arnold Robert : LA SEIGNEURIE DE FRANQUEMONT (Londres 1904), pour les monnaies la référence restait le Poey d'Avant ou le Plantet Jeannez.
En 2014, il est paru, dans la revue Numismatique Suisse, un article qui servira de nouvelle référence :
Gilles.ACCARD, Ruedi.KUNZMANN, Le monnayage de la seigneurie de Franquemont, Schweizerische Numismatische Rundschau 93, 2014, pp.131-162.
Les N° de référence ont été rajoutés et la revue citée dans la bibliographie.
 

RECTIFICATIF de Janvier 2015:
La légende d'avers du liard imitant Soleure commence par un H et non par un B comme dit par les auteurs précédents.
voici le détail d'une monnaie bien lisible :

 

 

 

Petite documentation ancienne retrouvée et parlant des monnaies de Franquemont :

J ROUYER dans la revue numismatique Volume 18 nous livre quelques « NOTES SUR QUELQUES MONNAIES BARONIALES FRANQUEMONT… » et voici la planche qui suit :

(A noter la précision des dessins & légendes...)

 

Ajouts / Modifications du Catalogue des monnaies de l'atelier de Franquemont

Cette section fait le point sur l'ensemble des ajouts/ modifications concernant les jetons du catalogue apportées dans le site.
 
Date Monnaie Ajout/modification
Novembre 2015 bibliographie mise à jour suite parution nouvelles références
Mai 2015 Liard imitation de France 3 nouveaux exemplaires retrouvés
Mars 2015 Sol 1553 mise en ligne
Janvier 2015 Liard imitation de Soleure légende revue : H.VON...
Juillet 2014 L'atelier Mise en ligne de la rubrique sur l'atelier de Franquemont