imitations

Précédente Accueil Suivante

 

 

 

Quelques seigneurs (principalement italiens) et quelques cités, au XVIème et XVIIème siècle, ont fabriqué des imitations des monnaies comtoises.

Leurs monnaies, généralement de bas aloi, ont vite été décriées, mais elles ont généralement réussi à circuler dans la masse de monnaies comtoises (Dole et Besançon)

 

Monnaies Italiennes :

 

CASALE

 
Bien que n'étant pas une monnaie de Franche-Comté, il faut citer une rare monnaie dont nous parle Dom Grappin, dans son ouvrage "Recherches sur les anciennes monnoies du COMTE de BOURGOGNE" (Besançon 1782) . Il s'agit d'une monnaie de mauvais aloi et de poids très faible,imitant les blancs de Philippe II et destinée à circuler dans le Comté de bourgogne pour un blanc (alors qu'elle ne les vaut pas !)

En voici la description donnée par Dom Grappin :

(An 1578)
"...que aucuns estrangers fréquentans nostre d. Conté avoient apporté & employé quantité de fausses monnoies .../... (et) quantité de monnoies aucunes d'icelles forgées à la semblance des petitz blancs de Dole, & popur petits blancs .../... ils ne valloient environ qu'un niquet, escrit à l'entour de l'une d'icelles monnoye, & du coustel de la croix..."
Suit une description approximative de la monnaie.
Voici les légendes :
+ .IN DEO SPES MEA
+ GUL.D.G.DUX.MAN.III.ET.M.FER.I

En voici l'identification exacte : Monnaie de Casale, bianchetto sans date  frappée par Guglielmo Gonzaga (1566-1587)

Photos des rares exemplaires connus :
  
  

Parpaiolle de Casale

parpaiolle de Casale

 
 
 

DESANA
 

Copie du  patagon de Dole au millésime 1627  INEDIT !

Avers : Armes couronnées, le collier de la toison d'or
ANT.MAR.TITT (?) +  + .... COM.DE...Z

Revers : Sarments entrecroisés auxquels est appendu un globe (?), au dessus une couronne, la date en accostement (1627)
SACR.ROM.IMPER.VICAR.PERPET. +

 

Copie 1622 du gros ou 32ème de patagon de Dole


Avers : Armes couronnées, accostées par deux « oiseaux »
couronnés

ANT   M (N ?)      R.C O ( ?)

Revers : Sarments entrecroisés auxquels est appendu ?
au dessus une couronne, la date en accostement (1622)

IMP : VIC : PER….
 

Les légendes lisibles sur ces deux monnaies correspondent bien à ce que l’on retrouve sur certaines monnaies frappées à Desana (Italie) pendant la période 1622/1676 sous Antonio Maria Tizzone (1598/1641). Nous somme donc en présence de copies de monnaies de Dole, sans doute que ce phénomène est à rapprocher de l'immigration comtoise en Italie pendant la guerre de dix ans.

Un spécialiste italien de ce monnayage a confirmé cette frappe pour Desana, et ce pour les deux monnaies…(voir l'article déjà paru sur le copie du 32ème, un second est en cours d'écriture pour le patagon (chapitre "articles et parutions")
 

 


MESSERA
 

 
A l'époque de Charles-Quint, les seigneurs de Messera ont imité beaucoup de monnaies des provinces ou villes voisines. ces copies sont de qualité plus ou moins variable, avec des légendes imitant les modèles, mais c'est surtout la typologie qui était privilégiée...

Voici un exemple avec la copie du carolus de Besançon

 


Carolus de Messera


Avers : Buste
+ CAROLI :V : IMP : GRATIA

Revers : Armes surmontées du millésime
+ MONETA : NOVA : MESSERA

(des variantes existent...)

 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ :
pl 8 fig 9
PA :
 

JdM :
 

B :
 

exemplaires retrouvés :

        

  

   


 

 

 


METZ
 

 
Pour le carolus de Metz, nous ne disposons que d'une petite note dans un article...

Cette monnaie aurait été frappée à l'occasion d'une visite de l'Empereur dans la ville en 1544 ou 1554 (?)...Mais elle n'a pas été retrouvée !

Malgré ce qui est dit dans l'article, il est quand même étonnant qu'on ait pu frapper une monnaie à la titulature de Charles-Quint à Metz et avec les armes de la cité de Besançon !

 


Carolus de Metz


Avers : Buste de Charles-Quint
+ CAROLVS :V : IMPERATOR

Revers : Armes surmontées du millésime 1554
+ MONET: CIVI : METENSI



 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ :
 
PA :
 

JdM :
 

B :
 


article :