Salins

Précédente Accueil Suivante


 

La ville de Salins possède une histoire ancienne due à un passé industriel florissant de production du sel, appelé « l'or blanc ».

la plus ancienne mention du nom de la ville qui nous soit parvenue est une charte de 523 émanant de Sigismond, roi de Bourgogne, celle-ci mentionne la donation de la seigneurie de Bracon et d’une partie des terres salinoises à l’abbaye d’Agaune-en Valais qui en demeure propriétaire jusqu’au Xe siècle.

En 942, une charte émanant du prévôt de l’abbaye inféode la seigneurie de Bracon et ses dépendances au comte de Mâcon, Albéric. À la mort de ce dernier, en 943, son héritage est séparé entre ses deux fils.
Cette date marque la séparation de la ville de Salins en deux bourgs : le Bourg-Dessus ou Bourg-le-Sire, et le Bourg-Dessous ou Bourg-le-Comte.

Chaque bourg possède une saline : la Grande saline pour le premier, et la Petite saline pour le deuxième. Malgré quelques périodes temporaires de rassemblement des deux parties de la ville, il faut attendre 1497 pour voir leur réunion définitive.

Il est à noter que ces salines ont fonctionné jusqu'au milieu du 20ème siècle...




 

 
Au 13ème siècle, Jean de Chalon, dit l’Antique ou le Sage, comte de Bourgogne et sire de Salins, fit avec Hugues IV de Bourgogne l’échange de ses terres d’Auxonne contre le « Bourg dessous » de Salins, il reconstitue ainsi la seigneurie de Salins.

Il obtint ensuite de l’Empereur Guillaume de Hollande le droit de battre monnaie en 1251, droit confirmé par la pape Innocent IV. Mais Il est à noter que dans le la charte de concession, il est dit :
« …/… in villa Salinense moneta de novo cudatur…/… », Ce qui signifie qu’on avait déjà battu monnaie à Salins avant 1251
.
 

Or, il a été retrouvé des textes du XIème siècle qui précisent l'existence de cet atelier. Textes où il est fait mention des droits de l'évêque de Salzbourg :
"...et percussura proprii nomismatis salinis..." ce qui signifie et c'est sans ambiguïté:
"Et le droit de battre sa propre monnaie au nom de Salins"

Est-ce ce qui marque le début des monnaies à Salins ?

 

 

 

 

Voici donc un denier inédit, et connu seulement à 2 exemplaires, qui correspond peut-être à ces monnaies frappées avant 1251, denier en bon argent d’un poids qui correspondrait au XIème :

 

Av :

+SALINIS VICO

Dans le champ : SA

Rv :

+MONETA

Croix

 


Voici les deux exemplaires connus :

 

Jean de Chalon, ayant obtenu de l’Empereur Guillaume de Hollande le droit de battre monnaie en 1251, droit confirmé par la pape Innocent IV, fit fabriquer de rares deniers qui servirent notamment au salaire des ouvriers lors de la réparation des murs d’enceinte de la ville vers 1259...

 

Av :

+I.COMES.BVRG

Croix pattée

Rv :

+DNS.SALINEN

Ecu chargé d’une bande


Voici deux exemplaires sur les trois connus :