R11 CAROLUS

Précédente Accueil Suivante

 

 

A/ Buste couronné à gauche.

* PHS.D.G.R.HISP.COM.BVRG

R/ Ecu franc-comtois surmonté du millésime

+ MON.COMITA.BVRGVNDIE

Métal : Argent
nombre d'exemplaires de ce type retrouvés  : 69

                       
 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

PJ : Planche V, fig 2 PA : 5285 JdM : 24 B : 1257

 

Analyse du poids et diamètres des exemplaires retrouvés

Poids théorique poids moyen poids mini poids maxi
1,10 0.99 0,68 1,48
diamètre théorique diamètre moyen diamètre mini diamètre maxi
18,0 18,2 16,7 19,6

 

Millésime Cliquez sur la photo pour l’agrandir

1561

nombre & fréquence du millésime

9 13.04 %
Carolus 1561

1562

nombre & fréquence du millésime

29 42.03 %
Carolus 1562

1563

nombre & fréquence du millésime

6 8.70 %
Carolus 1563

1564

nombre & fréquence du millésime

25 36.23 %
Carolus 1564
   
Variétés connues Description
Légende avers +PHS+D+G+REX+HISP+…+BVR (voir photo ci-dessous)
Légende revers 1561 et 1562 avec ou sans point final
(trois points en triangle)(fleur) M+COMITA+BVRGVNDIE+
 (voir photo ci-dessous)
millésime

Il existe quatre variétés de buste :
deux en 1561, une en 1562/1563 et une pour 1564
(voir les commentaires...)

 

Commentaires sur ce type monétaire

Il doit exister des millésimes postérieurs car ils sont mentionnés dans les écrits de l’époque (en 1566, 1572, 1576…) ; mais ceux-ci ont du être fabriqués en très petites quantités et ils n’ont pas été retrouvés pour l’instant…
En observant les exemplaires retrouvés, on voit que curieusement, en 1561, 1562 et 1563, le lion est « tête nue » , alors qu’en 1564, il est couronné…

Les variétés de bustes :

En 1561, le premier buste a un poinçon qui doit être de Charles-Quint et une légende à ponctuation très particulière (frappe de début de millésime ?) .

Carolus 1561 au buste de Charles-Quint

Cliquer sur la photo pour agrandir


Cliché :
 Bibliothèque municipale de Dijon

Le second est encore à l'effigie de Charles-quint mais est plus ressemblant à ceux que l'on trouve à Besançon (à noter que pour ce millésime, nous avons comme pour les blancs et liards, une ponctuation curieuse qui doit être du début de l’année (voir détail à la page des blancs)

En 1562/1563 on trouve un buste beaucoup plus « gros »
Et enfin en 1564 on a un portrait  très fin

 

retour vers :
Philippe Le Beau Charles-Quint Philippe II Albert & Isabelle Philippe IV