Philippe IV (1621-1665)

Précédente Accueil

 

Règne de Philippe IV

 

A la mort d' Albert en 1621, sans postérité, la Franche-Comté revient à l’Espagne, et Isabelle se contente de la gouverner au nom de son neveu Philippe IV. L’édit du 21 janvier1622 ordonne la fabrication et l’émission en abondance de nouvelles espèces . Pour remédier aux désordres des règnes précédents, on nomme différents personnages (Général des Monnaies, Maîtres particuliers…) des provinces flamandes, et on leur confie de larges moyens en personnel et en matériel (utilisation du balancier mais également du moulinet) . Dès lors, les fabrications vont atteindre des niveaux jamais vus auparavant (6 500 000 gros frappés en 1622, 91 000 patagons et demi-patagons). Mais ce phénomène ne durera pas plus que quelques années car la peste et les guerres (Guerre de dix ans, siège de Dole) auront raison de la santé économique de la ville et de la province. Et à partir de 1636, il ne sera frappé que de rares grosses monnaies jusqu’en 1642 (pour les patagons). Un petit sursaut aura lieu en 1647 avec la fabrication de rares testons et en 1648 et 1649 avec des carolus… Mais en fait, il n’y aura que les petits « deux deniers » qui seront réellement fabriqués en très grand nombre jusqu’en 1674 . D’après les rapports d’ouverture de boites, nous savons qu’on a frappé quelques « gros » en 1664 et 1665 à l’effigie de Philippe IV et quelques carolus jusqu’en 1674, mais toujours à la titulature de Philippe IV et sans date afin d’éviter tout problème. En effet à la mort de Philippe IV en 1665, Charles II lui succède comme souverain du Comté de Bourgogne mais aucune monnaie ne sera jamais frappée à son effigie pour la province. Il est intéressant de noter qu’à partir de 1640 le déclin de Dole commence mais que Besançon au contraire s’affirme et frappe de grosses monnaies (Daldres et divisions) jusqu’en 1674 (avec également des monnaies d’or) . Après la cession définitive de la Franche-Comté à la France en 1678, et ce malgré les promesses, l’atelier de Dole sera fermé au profit de Besançon ou un atelier royal sera ouvert en 1694 et ce jusqu’en 1772. La page se referme alors définitivement sur plus de 170 années de production monétaire de l'atelier de Dole.

Pour ce règne, il existe différents symboles initiaux sur les monnaies, en voici la page dédiée : "Marques initiales"
 



 

monnaies de la première émission :

(cliquer sur l'illustration pour ouvrir la page traitant du type de monnaie)

ref type millésime illustration
R28 Double pistole 1632
R29 Ecu pistole 1632
R30a Patagon de
poids double
1622 / 1623 / 1633
R30b Patagon 1622 / 1623 / 1624 / 1625 / 1626 / 1627 / 1628 / 1629 / 1630 / 1633 / 1634 / 1635 / 1636 / 1638 / 1639 / 1640 / 1642
R31 Demi patagon 1622 / 1623 / 1624 / 1625 / 1626 / 1627 / 1628 / 1629 / 1631 / 1633 / 1634 / 1635 / 1636 / 1638 / 1639 / 1640 / 1641 / "moitié de patagon"
R32 Teston 1622 / 1627
R32a Teston au
vieux buste
1632 / 1634 / 1635 / 1647
R33 Escalin 1622 / 1623 / 1624 / 1630 / 1631 / 1635 / 1636
R34 16ème de patagon
(ou 2 gros)
1622 / 1623 / 1624 / 1625 / 1627 / 1634 / 163_
R35 32ème de patagon
(ou gros)
1622 / 1623 / 1626 / 1636 / 1638 /
1664 / 1665
R36 Carolus
au lion
1622 / 1623 / 1625

 

 

monnaies de la seconde émission :

(cliquer sur l'illustration pour ouvrir la page traitant du type de monnaie)

ref type millésime illustration
R37a Carolus
au buste
1637
R37b Carolus
au buste
1648/1649/1665
R38 Blanc
(ou demi carolus)
non daté
R39a 2 deniers
(annelets)
non daté
R39b 2 deniers
(points)
non daté
R40 Denier non daté
R42 Carolus
(sans date)
non daté



 

monnaies frappées a Besançon
 


Ouverture de l'atelier en 1534, dès 1537 des espèces y seront frappées pratiquement sans discontinuer
monnaies fabriquées